Archive for décembre, 2008

Gandaki

dimanche, décembre 28th, 2008

Les Gandaki représentent la forme extrême du nomadisme. Les Gandaki vivent et meurent dans leurs vaisseaux spatiaux. Aujourd’hui alors même que les portails de transfert sont le mode de déplacement normal des habitants des planètes du Grand Oeucumène, les Gandaki sont restés fidèles à leur antique moyen de locomotion et mode de vie. Nombre de planètes aujourd’hui colonisées doivent leurs découvertes à ces nomades qui n’hésitent pas à s’aventurer bien au delà des zones connues. Les Gandaki sont divisés en clans tous matriarcaux. Les clans sont divissés en familles possèdant tous leur vaisseau. Bien que les femmes soient les dirigeantes naturelles de leur civilisation la profession de pilote leur est interdite. Les pilotes sont d’ailleurs une caste à part ni vraiment privilègiée, ni vraiment exclue. Ils se mèlent rarement aux autres Gandaki et quittent peu leur vaisseau. Les Gandaki se retrouvent tous les ans sur Gondwana lors d’un pélerinage annuel à leur déesse, la Vierge Noire. Tous les clans y envoient un nombre plus ou moins important de familles. C’est l’occasion de grandes fêtes et de libations.Les Gandaki furent redécouverts par l’Oecumène à la fin de la deuxième expansion.

Galacpol

samedi, décembre 20th, 2008

Le Grand Oecumène s’étend sur plusieurs milliers de planètes. Si chaque monde adhérant au Grand Oecumène a sa propre police, le développement du commerce spatial et des voyages interstellaires rendus faciles par le réseau des portails de transfert rend obligatoire l’existance d’un organisme de coopération permettant de coordonner les forces de police des états membres. Galacpol se charge donc de la lutte contre les délits susceptibles d’impliquer plusieurs planètes. L’organisation se charge donc de lutter contre la piraterie interstellaire (encore vivace malgré l’abandon de l’utilisation des vaisseaux pour le commerce), le terrorisme et la criminalité organisée. Les agents de Galacpol disposent toujours de vaisseaux d’anciens modèles qui leur permet de se rendre discrètement sur le sol des planètes membres ou de voyager vers des planètes n’apprtenant pas au Grand Oecumène qui bien souvent servent de base à des criminels.Pendant plusieurs siècles Glacpol a géré une planète prison : Hadès. Cette prison avait une caractèristique unique. Les détenus étaient leurs propres gardiens durant toute la durée de leur incarcération. Des vaisseaux venaient régulièrement déposer les prisonniers ou les récupérer dans les cinq camps pénitenciaires de la planète. Cette prison fut abandonnée il y a un millénaires. Certains prisonniers avaient en effet construit une civilisation en dehors des camps et eurent des descendants. La coexistence entre les prisonniers et cette civilisation originale n’était plus possible.

Funambules de Gargouille

mercredi, décembre 17th, 2008

Les peuples vivant dans la Gaste Grise de la planète Gargouille ont des moeurs plutôt étranges. Ils vivent dans des villages de montagnes construits en des lieux difficilement accessibles. Un réseaux de fil relient entre eux les différents villages. Autrefois ces villages étaient en conflit fréquemment entre eux. Les habitants ont donc créé un mode original de résolution de ces différents. Chaque village désignaient son champion. Les champions se rencontraient au centre du fil et devait se combattre à l’aide d’un couteau courbe. Le but était moins de poignarder l’adversaire que de le faire tomber. Aujourd’hui les moeurs sont plus pacifiques et ces joutes sont plus rares. Elles sont par contre mimés pour les touristes. Mais les Funambules ont également d’autres connaissances qui les rendent populaires chez une certaines catégorie d’individus du Grand Oecumène. En effet ils n’ont pas leur pareil pour créer drogues et poisons en combinant des extraits végétaux et des minéraux.

Forêt de champignons

dimanche, décembre 14th, 2008

Il existe sur Thermidor des zones très pauvres en sels minéraux. A cause de cette faible teneur les plantes évoluées ne peuvent y pousser et les seuls plantes qui s’y adaptent facilement sont les cryptogammes. Il existe ainsi dans ces zones, par ailleurs fort humides, de véritables forêts de champignons géants. Un fois par an ces champignons disséminent leurs spores. Il est alors très dangereux de s’y déplacer car une grande partie de ces spores sont toxiques et d’autres sont tellement fins qu’ils peuvent s’introduire dans le système respiratoire sans que l’on s’en rende vraiment compte. C’est pour cela que l’on conseille à tous ceux qui se rendent dans les forêts de champignons de porter un filtre sur la bouche.
Les forêts de champignons sont par ailleurs une véritable manne économique. Les grands consortiums pharmaceutiques y organisent régulièrment des campagnes de prospection pour y trouver de nouveaux principes actifs. Mais il semblerait qu’ils ne soient pas les seuls à s’y intéresser? On raconte également que des organisations criminellles en quête d’innovation sur le marché de la drogue y font également des recherches.

Eblites

mercredi, décembre 10th, 2008

Mouvement religieux originaires des Mondes Francs. C’est sur Fructidor que les Eblïtes sont apparus. Ils adorent le dieux – démon Eblis auquel ils sacrifient des oiseaux. Lorsqu’un adolescent devient un homme on lui greffe deux petites cornes synthétiques sur le sommet du crâne qui attestent son appartenance à la communauté des fidèles. Les prètres eblites peignent leur visage en rouge pour célébrer le culte.
Il y a quelques millénaires l’actrice Chantal Beaudet s’est heurtée violemment à cette communauté. En effet cette célébrité s’était engagée dans la défense des animaux et l’habitude des sacrifices d’oiseaux fut dans le collimateur de sa fondation. S’ensuivit une polémique politique sur Gaule Chevelue dont les Eblite finirent par se sortir. En effet les oiseaux sacrifiés étaient des animaux issus d’élevages spéciaux. Ils furent aussi au coeur des mesures prises sur la même planète contre les signes religieux ostentatoires sur Gaule Chevelue. Les cornes qu’ils se greffent étant considérés ainsi. Beaucoup de membres de la communauté ont quitté la planète pour essaimer dans les nouvelles colonies qui furent ouvertes à l’époque.
on rencontre des Eblaites sur Fructidor et Messidor, mais également toujours une petite communauté sur Gaule Chevelue. Ils sont aussi Implantés sur Dionysos, Bactriane, Santiago et sur diverses planètes des Pleiades.