Galacpol

Le Grand Oecumène s’étend sur plusieurs milliers de planètes. Si chaque monde adhérant au Grand Oecumène a sa propre police, le développement du commerce spatial et des voyages interstellaires rendus faciles par le réseau des portails de transfert rend obligatoire l’existance d’un organisme de coopération permettant de coordonner les forces de police des états membres. Galacpol se charge donc de la lutte contre les délits susceptibles d’impliquer plusieurs planètes. L’organisation se charge donc de lutter contre la piraterie interstellaire (encore vivace malgré l’abandon de l’utilisation des vaisseaux pour le commerce), le terrorisme et la criminalité organisée. Les agents de Galacpol disposent toujours de vaisseaux d’anciens modèles qui leur permet de se rendre discrètement sur le sol des planètes membres ou de voyager vers des planètes n’apprtenant pas au Grand Oecumène qui bien souvent servent de base à des criminels.Pendant plusieurs siècles Glacpol a géré une planète prison : Hadès. Cette prison avait une caractèristique unique. Les détenus étaient leurs propres gardiens durant toute la durée de leur incarcération. Des vaisseaux venaient régulièrement déposer les prisonniers ou les récupérer dans les cinq camps pénitenciaires de la planète. Cette prison fut abandonnée il y a un millénaires. Certains prisonniers avaient en effet construit une civilisation en dehors des camps et eurent des descendants. La coexistence entre les prisonniers et cette civilisation originale n’était plus possible.

Leave a Reply