Gandaki

Les Gandaki représentent la forme extrême du nomadisme. Les Gandaki vivent et meurent dans leurs vaisseaux spatiaux. Aujourd’hui alors même que les portails de transfert sont le mode de déplacement normal des habitants des planètes du Grand Oeucumène, les Gandaki sont restés fidèles à leur antique moyen de locomotion et mode de vie. Nombre de planètes aujourd’hui colonisées doivent leurs découvertes à ces nomades qui n’hésitent pas à s’aventurer bien au delà des zones connues. Les Gandaki sont divisés en clans tous matriarcaux. Les clans sont divissés en familles possèdant tous leur vaisseau. Bien que les femmes soient les dirigeantes naturelles de leur civilisation la profession de pilote leur est interdite. Les pilotes sont d’ailleurs une caste à part ni vraiment privilègiée, ni vraiment exclue. Ils se mèlent rarement aux autres Gandaki et quittent peu leur vaisseau. Les Gandaki se retrouvent tous les ans sur Gondwana lors d’un pélerinage annuel à leur déesse, la Vierge Noire. Tous les clans y envoient un nombre plus ou moins important de familles. C’est l’occasion de grandes fêtes et de libations.Les Gandaki furent redécouverts par l’Oecumène à la fin de la deuxième expansion.

Leave a Reply