Archive for mars, 2009

Nourrisseurs

mercredi, mars 25th, 2009

Dans les villes du grand bassin de la planète Lothar les phacohyènes, grands charognards ont été rendu suffisamment famillier pour pouvoir débrasser la ville des ordures organiques. La caste des Nourrisseurs a été créé pour s’occupper des relations avec ces animaux. Ces hommes vétus de noirs collectent les déchets organiques, les trient et ensuite nourrissent les phacohyènes lorsque elles se réunissent aux portes de la ville.

Nomadisme

jeudi, mars 12th, 2009

De toutes les sociétés qui ont choisi le nomadisme comme mode de vie certaines l’ont poussé à l’extrême sans toutefois aller aussi loin que les Gandaki. Sur la planète Turquoise la plupart des habitants vivent sur leurs bateaux maisons. Le touriste qui débarque sur la planète pourrait croire que les agglomérations de bateaux qu’il peut voir sont permanentes. Mais il n’en est rien. Les habitants de Turquoise lévent l’ancre quand ils le veulent. Les villes flottantes disparaissent au gré des envies des bateliers. Une ville flottante disparaît tandis qu’à des milliers de kilomètres de là une autre apparaît. Tout est mouvant, rien n’est donc permanent.Il en va de même de certains habitants de la planète Quéchua dans les Pleiades. Ceux ci vivent généralement en marge des agglomérations. Leurs maisons de bois sont aisément démontables et régulièrement, ils décident de changer de lieu de vie. Ils démontent leur maison la charge sur un glisseur et s’installent à la périphérie d’une autre ville.Sur Twang les gens des bateaux vivent des grandes jonques et naviguent sur les grands fleuves. Il s’agit d’un peuple vivant de l’exploitation des sables des rivières. Ils disposent d’ailleurs d’une technologie limitée pour parvenir à leurs fins.

Nekojutsu

dimanche, mars 1st, 2009

Dans la galaxie humaine aussi bien dans le Grand Oecumène que dans les mondes qui n’en font pas partie le chat est l’animal domestique de Vieile Terre qui est le plus répandu. Cet animal a fasciné de tous temps. Les maîtres d’arts martiaux d’Amateratsu ont créé un nouveau sport de combat en s’inspirant des mouvement de l’animal. Cet art martial concilie geste élégant et gracieux avec une efficacité redoutable. Un maître de Nekojutsu connaît un certain nombre de prise mortelle. Certains d’entre eux se font même greffer des griffes rétractiles pour être plus proche de l’animal qui les a inspiré. Rappelons que ce type de greffes est interdit dans l’Oecumène.