Nouveaux bergers

L’élevage est sans doute l’activité agricole qui a pris le plus de formes différentes avec la diaspora humaine. La charte oecuménique en effet a interdit l’exportation des animaux d’une planète vers l’autre à des fins agricoles. Les colons ont été obligé de trouver des équivalents locaux. Et certaines de ces nouvelles formes d’élevage sont fort étonantes.Sur Magellan l’on élève les vaches de mer. Celles ci ressemblent à de grands lamentins à la peau bleu. Ces animaux sont gardé en permanence par des plongeurs. Ceux ci sont armés mais ils ne se servent de leurs armes qu’en dernière extrêmité. Ils se contentent d’éloigner les prédateurs avec l’aide de leur débordoir. Mais ce qui fascine le plus ce sont les appareils soniques qu’ils utilisent pour rassembler leurs bêtesDans les vastes plaines de Galileo ce sont d’énormes créatures ressembalnt à des paresseux géants qui font l’objet d’un élevage latifundiaire. Des bergers chevauchants d’étranges oiseaux surveillent ces colosses placides. La culture pastorale des basse plaines de Galiléo est d’ailleurs étonnante. Les bergers y pratiquent une vie pastorale simple doublé d’une vie intellectuelle intense. La plupart de ces pasteurs ont reçu une formation intellectuelle dans les meilleures écoles d’art en paralléle de leur formation agronomique et agricole. Ils sont poètes, musiciens ou parfois même philosophes et en surveillant leur troupeau ils composent des oeuvres littéraires ou musicales.

Leave a Reply