Morphales

février 11th, 2009 by fab

Peuple de la planète Anubis. L’humanité en essaimant à travers la galaxie s’est diversifiée en culture donnant parfois des résultats pour le moins étrange. Les Morphales qui vivent près de l’équateur d’Anubis en est un bon exemple. Ces hommes et ses femmes se greffent un symbiote et absorbent régulièrement certaines drogues. Cela leur donne la possibilité unique dans la galaxie de pouvoir modifier les traits de leur visage sans aucun maquillage. Ce peuple a été peu étudié. On dit toutefois que de riches citoyens du Grand Oecumène louent leurs services pour des missions qui vont de l’espionnage industriel à l’assassinat pur et simple.

Laguneros

février 3rd, 2009 by fab

Eleveurs de bétail des basses plaines de la planète Méduse. Les basses plaines de Méduses sur le continent Euryale sont un vaste ensemble de prairies humides. Des éleveurs s’y sont installés. Ils y ont fondé des ranchs de plusieurs centaines de kilomètres carrés chacun. Les laguneros sont les cow boys chargés de s’occupper du bétail. Ils n’ont eu aucun mal à trouver des équivalents locaux des bovins et des chevaux. Chevauchant leurs gomphopternes ils surveillent les troupeaux de potamobos qui paissent dans les prairies humides. Les gomphopternes sont de grands ongulés ressemblant à des chevaux dont le museau aurait été prolongé par une courte trompe. Les potamobos sont quant à eux des animaux placides à la large tête et arborant fiérement une paire de cornes. Leurs yeux sont pédonculés.Les laguneros trompent l’ennuis participant à des jeux spécifiques. On lache un jeune potamobos dans un enclos et les laguneros chevauchant leur monture doivent attraper l’animal avec l’aide de leurs seules mains nues. Les laguneros ont une vie qui n’est pas de tout repos. En effet ils doivent veiller à ce que les bêtes ne s’approchent pas trop des canaux et des mares qui constellent les grandes plaines. En effet des reptiles carnivores de grandes tailles, les phyllosaures, y vivent et ce sont les principaux prédateurs naturels des potamobos sauvages. Les laguneros installent souvent des clôtures temporaires le long des bras de rivières, des canaux ou autour des mares pour éviter que leur bétail s’approchent trop près du territoire de leur prédateur.

Kali (amas de)

janvier 24th, 2009 by fab

Longtemps la planète Barbarie fut un repère de pirate. Mais l’abandon de la navigation spatiale au profit du réseau des portails de transfert sonna le glas de cette activité criminelle. De plus Galacpol fit de Barbarie un exemple et fit de nombreuses campagnes contre cette planète et ensuite le gouvernement démocratique qui s’installa au pouvoir traqua les bases pirates jusque dans les montagnes et les hauts plateaux. Les pirates quittèrent donc Barbarie pour échapper aux purges et colonisèrent un amas ouvert situé à proximité. Cet amas fut baptisé Amas de Kali. Cet amas fut longtemps aux marges de la civilisation. Repère de criminels et plaque tournante de tout les traffics, ce fut bien vite un far west galactique. C’est là que se réfugiaient tous ceux qui tentaient d’échapper à la justice de leur monde. Bien vite Galacpol ne put tolérer cette zone de non droit devenant sans cesse plus importante et mena des campagnes punitives contre certaines planètes de l’Amas. L’Amas connu une seconde vague de peuplement lors de la troisième expansion. Des habitants des planètes des Hyades et des Pleiades devenus trop peuplés selon les règles de la Charte s’installèrent sur plusieurs mondes de l’Amas. Et certains de ces mondes acceptèrent de s’affilier à l’Oecumène. Aujourd’hui les planètes du secteur sont entièrement affiliées à l’Oecumène et son aura sulfureuse n’est plus qu’un souvenir. Ce souvenir est exploité pour le tourisme, la chasse au trésor pirate étant une activité largement encouragée par des agences de voyage sur un certain nombres de planète de l’Amas.

Jeux Floraux

janvier 21st, 2009 by fab

Manifestation culturelle de la planète Occitania. La poésie est un art particulièrement développé sur Occitania. Tous les ans à Nova Tolosa, la capitale planétaire ont lieu une rencontre des principaux poétes de la planète. Il s’agit d’une véritable compétition où les poètes se produisent sur scène déclamant leurs derniers vers. Les Jeux Floraux sont gérés à la manière d’une manifesation sportive. Il existe des compétitions régionales qui servent de qualification aux Jeux Floraux. C’est la Guilde des Poétes qui assurrent l’organisation de la manifestation. La Guilde est un véritable ordre professionnel dont l’appartenance est obligatoire pour exercer la profession de poéte.

Investigation écologique

janvier 17th, 2009 by fab

Sur certaines colonies établies de fraîches dates il peut arriver qu’éclate un conflit entre les colons et la biosphère. Dans ces cas là l’Oecuméne envoie sur place des investigateurs écologiques. Leur objectif est de pouvoir résoudre ces problèmes en trouvant une solution qui profite à la biosphère sans léser les colons. Mais les investigateurs écologiques peuvent intervenir dans d’autres cas. Parfois les commissions d’évaluation écologiques commettent des erreurs et évaluent mal les équivalents locaux utilisés, que ce soit les plantes cultivées ou les animaux d’élevage. C’est ainsi que par exemple les investigateurs écologiques ont du enquêter sur la planète Médard où les animaux utilisés pour servir de bétail avait la fâcheuse habitude de se suicider à la manière des lemmings de Vieille Terre.

Inhalarium

janvier 14th, 2009 by fab

Pratique socio-culturelle originaire des planètes turcophones. L’inhalarium se présente sous la forme d’une vasque d’eau chaude presque bouillante dans laquelle on laisse macérer des feuille de diverses plantes. Ces plantes sont généralement des plantes odorantes aux vertus médicinales. Les hommes se retrouvent autour de l’inhalarium et respire les vapeurs chargées de principes actifs en discutant entre eux. Au départ l’inhalarium était une pratique limitée à des mondes tels que Hodja, Kyzilstan ou Karastan. Mais l’on a vu depuis se développer des inhalarium pour touristes dans les hotels dans les premiers temps sur ces planètes puis d’autres mondes ont eu les leurs. Les deuxièmes et troisièmes vagues de colonisation ont également permis une expansion de cette coutume.

Harpe Flute

janvier 3rd, 2009 by fab

Instrument de musique utilisé à la cour des dynasties de la planète Annukaki. La harpe flute se présente sous la forme d’une harpe. De la poignée part un tuyau terminé par une anche qui est en fait une sorte de flute à bec. L’air circule à travers le cadre de la harpe qui est creux. Ce cadre se termine par un pavillon discret. Le musicien pince les cordes tout en soufflant dans la flûte ce qui produit deux sons simultanés.La harpe flûte est l’appanage d’une caste de troubadours itinérants assez mystérieux. Ils adorent un panthéon complexe de démons. Les luthiers qui fabriquent l’instrument consacrent d’ailleurs chacun d’entre eux à un de ces démons. Le nom du démon est inscrit en caractères sacrés sur le cadre de l’instrument. Certaines harpes flutes sont richement décorées et sont recherchées par les collectioneurs malgré l’aura sulfureuse qui entoure l’instrument.

Gandaki

décembre 28th, 2008 by fab

Les Gandaki représentent la forme extrême du nomadisme. Les Gandaki vivent et meurent dans leurs vaisseaux spatiaux. Aujourd’hui alors même que les portails de transfert sont le mode de déplacement normal des habitants des planètes du Grand Oeucumène, les Gandaki sont restés fidèles à leur antique moyen de locomotion et mode de vie. Nombre de planètes aujourd’hui colonisées doivent leurs découvertes à ces nomades qui n’hésitent pas à s’aventurer bien au delà des zones connues. Les Gandaki sont divisés en clans tous matriarcaux. Les clans sont divissés en familles possèdant tous leur vaisseau. Bien que les femmes soient les dirigeantes naturelles de leur civilisation la profession de pilote leur est interdite. Les pilotes sont d’ailleurs une caste à part ni vraiment privilègiée, ni vraiment exclue. Ils se mèlent rarement aux autres Gandaki et quittent peu leur vaisseau. Les Gandaki se retrouvent tous les ans sur Gondwana lors d’un pélerinage annuel à leur déesse, la Vierge Noire. Tous les clans y envoient un nombre plus ou moins important de familles. C’est l’occasion de grandes fêtes et de libations.Les Gandaki furent redécouverts par l’Oecumène à la fin de la deuxième expansion.

Galacpol

décembre 20th, 2008 by fab

Le Grand Oecumène s’étend sur plusieurs milliers de planètes. Si chaque monde adhérant au Grand Oecumène a sa propre police, le développement du commerce spatial et des voyages interstellaires rendus faciles par le réseau des portails de transfert rend obligatoire l’existance d’un organisme de coopération permettant de coordonner les forces de police des états membres. Galacpol se charge donc de la lutte contre les délits susceptibles d’impliquer plusieurs planètes. L’organisation se charge donc de lutter contre la piraterie interstellaire (encore vivace malgré l’abandon de l’utilisation des vaisseaux pour le commerce), le terrorisme et la criminalité organisée. Les agents de Galacpol disposent toujours de vaisseaux d’anciens modèles qui leur permet de se rendre discrètement sur le sol des planètes membres ou de voyager vers des planètes n’apprtenant pas au Grand Oecumène qui bien souvent servent de base à des criminels.Pendant plusieurs siècles Glacpol a géré une planète prison : Hadès. Cette prison avait une caractèristique unique. Les détenus étaient leurs propres gardiens durant toute la durée de leur incarcération. Des vaisseaux venaient régulièrement déposer les prisonniers ou les récupérer dans les cinq camps pénitenciaires de la planète. Cette prison fut abandonnée il y a un millénaires. Certains prisonniers avaient en effet construit une civilisation en dehors des camps et eurent des descendants. La coexistence entre les prisonniers et cette civilisation originale n’était plus possible.

Funambules de Gargouille

décembre 17th, 2008 by fab

Les peuples vivant dans la Gaste Grise de la planète Gargouille ont des moeurs plutôt étranges. Ils vivent dans des villages de montagnes construits en des lieux difficilement accessibles. Un réseaux de fil relient entre eux les différents villages. Autrefois ces villages étaient en conflit fréquemment entre eux. Les habitants ont donc créé un mode original de résolution de ces différents. Chaque village désignaient son champion. Les champions se rencontraient au centre du fil et devait se combattre à l’aide d’un couteau courbe. Le but était moins de poignarder l’adversaire que de le faire tomber. Aujourd’hui les moeurs sont plus pacifiques et ces joutes sont plus rares. Elles sont par contre mimés pour les touristes. Mais les Funambules ont également d’autres connaissances qui les rendent populaires chez une certaines catégorie d’individus du Grand Oecumène. En effet ils n’ont pas leur pareil pour créer drogues et poisons en combinant des extraits végétaux et des minéraux.